Trident 80 - Tamata

Trident 80 - Tamata

Juillet 2009 : Pauillac - Bénodet

Samedi 5 juillet

 Pauillac – Port Médoc

Equipage : un copain (J.François) et moi

5 heures au moteur vent dans le pif et courant contre. Etape pénible dans un gros clapot court. Arrivée à 22h au ponton d'accueil.

Rejoignons un couple de copains qui viennent d'acheter un Océanis de 13m.

 

Dimanche 6 juillet

Port-Médoc – Les Sables soit environ 70 M.

Equipage : J.François et moi

Départ avec le descendant vers 17h en empruntant la passe ouest. Partons à deux bateaux, un couple de copains qui viennent d'acheter un Océanis récent de 13m. Nous nous suivons dans la passe puis l'Océanis file devant nous. Nous nous donnons rendez-vous aux Sables.

Navigation sans difficulté jusqu'aux Sables où nous arrivons le lendemain matin. Je suis crevé car je n'ai pas fermé l'œil de la nuit.

Après une petite sieste, une promenade en ville, puis nous terminerons la soirée dans l'Océanis de Cathy et Laurent avec un bon rhum servi par Laurent et une magnifique pizza préparée avec soin par Cathy. Cette soirée chaleureuse nous ravigote.

 

Arrivée aux Sables

Lundi 7 juillet

Les Sables – Yeu soit environ 30 M

Equipage : J.François et moi

La météo annonce 5 avec parfois 6

En sortant du port bien abrité, l'ambiance est donnée, c'est un bon 5 qui nous attend à la sortie. Je prends un ris et j'enroule un peu de génois. Et nous voilà à tirer des bords avec une remontée au près sur 30 M. Le vent forçit avec le passage d'une série de grains. Je prends le deuxième ris et je réduis le génois. J'attrape un bulletin météo, il annonce du 6 avec rafales. Mon anémomètre à main me dit 25 nœuds avec des rafales à 3O. Les vagues sont formées, on mettra 12h30 pour rejoindre Port-Joinville soit une moyenne de 2,5 nœuds. On est bien mouillés par les embruns, malgré la capote. Quelques infiltrations d'eau de mer à l'intérieur. Mon capot de baille à mouillage s'est fait la malle, le bout qui le retenait est rompu. La pompe du wc s'est désolidarisée de l'embase, résultat : un mélange d'eau et d'urine dans le cabinet de toilettes et des wc inutilisables. A part ça, le bateau s'est bien comporté.

 

Mardi 8 juillet

Escale à Port-joinville. Réparation du WC et séchage des affaires.

 

Mercredi 9 juillet

Yeu-Noirmoutier

Equipage : J.François et moi

Navigation sans difficulté en passant par le chenal de la Grise pour rejoindre le mouillage du bois de la Chaise. Un bien bel endroit. Prise d'un corps-mort pour visiteurs.

 

Jeudi 10 juillet

Mouillage du bois de la Chaise

 

Mouillage du bois de la Chaise


Vendredi 11 juillet

Noirmoutier – La Baule

Equipage : J.François et moi

Navigation facile jusqu'à la baie du Pouliguen, entrée par la petite passe des Evens. Mouillage aux Evens. Escale à La Baule. Je me mets à quai sur le quai des pêcheurs.

 

Samedi 12 juillet

La Baule, quai des pêcheurs.

 

Mouillage aux Evens

 

La Baule

Dimanche 13 juillet

La Baule - Pornichet

J.François me quitte. Je reste seul à bord. Je quitte La Baule pour Pornichet où je dois récupérer un autre équipier.

 

Lundi 14 juillet

Pornichet

J'attends mon équipier qui finalement ne viendra pas pour cause de joint de culasse cassé.

 

Mardi 15 juillet

Pornichet – Houat

Equipage : en solo

Vent entre 5 et 3 Beaufort. Mer peu agitée.

Navigation sans difficulté jusqu'à Houat. Mouillage dans l'anse de Tréa'ch er Goured.

 

Mouillage à Houat

 

 

 

Mercredi 16 juillet

Houat – Crouesty

La météo annonce un avis de vent frais dans la soirée. Je décide de quitter Houat pour le port du Crouesty, histoire de m'abriter.

 

Jeudi 17 juillet

Port du Crouesty

Le vent frais est devenu coup de vent, ça souffle dur !

 

Vendredi 18

Toujours beaucoup (trop)de vent, j'en ai marre d'attendre !

 


 

 

Samedi 19

Crouesty - Groix

Ça y est, le vent s'est calmé. Je vais pouvoir repartir. Comme je dois récupérer lundi un nouvel équipier (Fred) à Lorient, je décide de filer sur Groix.

Equipage : en solo

Vent entre 4 et 5 Beaufort.

Dès le départ, j'ai une mauvaise surprise : le pilote auto ne fonctionne plus. Mince, je vais devoir barrer sur environ 30 M essentiellement au près. J'attrape mon sandow prévu pour amarrer la barre. Ce qui m'embête un peu c'est le passage de La Teignouse, cependant les conditions ne devraient pas être trop mauvaises.

Effectivement, le passage ne pose pas de difficulté si ce n'est un bateau de pêche en plein milieu posant des casiers en travers du passage. En sortant du passage, le vent se renforce m'obligeant à réduire le génois. Ensuite cap vers Groix au bon plein. J'amarre la barre et trouve vite l'équilibre sous voiles. Bon, ça va aller. Je peux descendre dans la cabine faire la nav ou aller aux toilettes ! Merci mon sandow !

 

Phare de La Teignouse

 

Dimanche 20

Mouillage à Groix, plage des grands sables

 

Mouillage à Groix

 

 

 

Lundi 21

Groix- Lorient

Amarrage à couple dans le vieux port.

Je récupère mon équipier, Fred.

On repart sur Groix, au mouillage.

 

Rade de Lorient

 

 

Mardi 22 juillet

Groix – Port Manech

Equipage : Fred et moi

Lever dans la brume à couper au couteau. Je suis mouillé à 50 m de la plage et on ne la voit plus. Navigation tranquille dans un ciel gris jusqu'à Port-Manech. Prise d'un corps-mort pour visiteurs.

Je passe la nuit au corps-mort très chahuté par le clapot. J'ai dû installer ma planche anti-roulis pour me caler. Nuit fatigante et désagréable. Cependant l'endroit est magnifique.

 

Port-Manech

 


 

Mercredi 23 juillet

Port-Manech – Bénodet

Equipage : Fred et moi

Toujours sous un ciel gris, navigation sans difficulté jusqu'à Bénodet.

On remonte un peu l'Odet. Mouillage dans l'Odet devant un superbe manoir. L'endroit est très calme, c'est magique.

 

Jeudi 24 juillet

Escale à Bénodet. Fred débarque.

 

Entrée de Bénodet

 

 

Mouillage dans l'Odet

 



18/07/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres