Trident 80 - Tamata

Trident 80 - Tamata

1er bilan

Après environ 500 miles parcourus :

Mon avis -pour le moment-sur le trident 80 (on verra dans d'autres conditions)

Un beau voilier, une belle ligne, un roof discret.

Un voilier très à l'aise dans la houle (testé 2,50m) et dans le clapot. Le bateau ne tape pas, mis à part deux fois quand j'ai pris les deux vagues déferlantes de la barre de Capbreton. Le trident donne la sensation d'un bateau assez puissant. Il marche plutôt bien à toutes les allures, entre 5 et 6 noeuds au près serré par force 4/5. Pas de coup de gite brutal, le bateau se cale à la gite (avec la toile du temps). Bref, un bateau rassurant en toutes circonstances. La barre est douce en toutes occasions, le bateau étant facile à équilibrer. Une légère tendance à loffer dès lors que l'on est légèrement surtoilé mais sans que la barre soit jamais dure.

L'intérieur est spacieux pour 3, bien agencé avec un carré très agréable. J'aime :
- la hauteur sous barrot (je mesure 1,70m) partout dans le carré et même dans le cabinet de toilette ! Au départ j'étais plus intéressé par un aquila mais en en visitant un, ô déception ,je ne tenais pas complètement debout dans le carré.
- la table à carte coulissante, l'ancien proprio a installé une barre en bois soutenant la table et fixée au plafond du carré. Ce bricolage s'avère super pratique, il me permet de me caler lorsque le bateau bouge beaucoup, de plus il soutient efficacement la table.
- la table de carré rabattable, elle se rabat contre la cloison du carré et dégage alors un espace important. ça s'avère pratique en nav quand il faut s'habiller pour prendre un quart de nuit, on a de la place pour allonger ses gambettes et enfiler la salopette ! L'ancien proprio a bricolé un taquet coinceur pour fixer la table une fois rabattue contre la cloison, c'est super pratique !
- le cabinet de toilette, l'ancien proprio a viré le lavabo d'origine, c'est finalement pas mal car on a de la place une fois assis sur le wc, de plus je ne vois pas trop l'intérêt d'un lavabo sur un p'tit bateau.

L'accastillage :
L'ancien proprio, adepte de la régate, a remplacé les winchs d'écoute d'origine par des Harken self tailing surdimensionnés (ST 32). C'est judicieux vu la taille du génois. L'équipière apprécie de ne jamais avoir à forcer pour wincher. Pour le quart de nuit en solo (la plupart du temps pour nous qui naviguons en équipage réduit), le barreur apprécie de pouvoir régler son génois d'une main.
Le bas étai fixe a été remplacé par un largable réglable par palan. C'est bien pratique lorsqu'il faut virer souvent.

Le moteur :
D'origine, les tridents étaient équipés d'un 8 cv, sur Tamata, le moteur a été remplacé en 2006 par un Lombardini 13 CV. Les quelques Cv de plus sont bien appréciables d'autant que ce moteur est plutôt léger (environ 80 kg seulement). L'hélice repliable est du type bec de canard. On gagne 0,5 noeud sous voiles par contre le bateau est moins manoeuvrant en marche arrière (il faut en tenir compte dans ses manoeuvres de port !).

J'aime moins :
- l'aération que je trouve médiocre
- les déplacements sur le pont
- les hiloires trop étroits pour s'asseoir, le dos calé dans la filière
- le cockpit un peu petit à mon goût
- l'accès au compartiment moteur(peu pratique)
- les coffres de carré peu profonds
- la cuisine trop imposante


27/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres