Trident 80 - Tamata

Trident 80 - Tamata

Aménagements sur le trident de Renaud "JONALIZE"

LA CUISINE

La cuisine a subi plusieurs modifications :

  • Le précédent propriétaire avait découpé le plan de travail à doite du réchaud pour y intégrer un frigo camping gaz : ce n'est pas esthétique du tout, en revanche cela est extrêmement pratique.

          Je le fais fonctionner sur 220V au ponton et sur 12 V au moteur (le       précédent propriétaire avait laissé le fonctionnement gaz, mais là j'avais pris peur !)

  • J'ai changé le réchaud camping gaz d'origine (avec la bouteille dessous) pour un réchaud eno en déportant la bouteille de gaz dans un rayonnage fait dans le coffre à voiles.

         J'ai donc pu découper le contre-moulage sous le réchaud pour faire un plan de travail (avec une trappe pour accéder aux couverts) mais surtout récupérer le volume libéré dessous pour faire une étagère et ainsi ranger la batterie de cuisine.

  • J'ai également récupéré l'espace sous l'évier en découpant une ouverture et en fabriquant un encadrement et une porte dans le même style que l'autre.

         Résultat : l'entrée est un peu étroite mais le stockage est possible (packs de laits, eau, canettes et poubelle solidaire de la porte)

LA PENDERIE

La penderie du trident a un inconvénient : on ne peut pas y mettre les cirés car l'eau coule sur le coussin qui est en dessous (bout de la couchette du carré)

La solution que j'ai retenue :
Fermer la couchette en la raccourcissant et découper le contre-moule pour disposer de plus de hauteur et faciliter l'écoulement de l'eau dans les fonds.
Résultat :
La penderie est maintenant réelement une penderie à cirés.
La couchette est certes un peu plus courte mais cela passe (en nav longue c'est la couchette de quart pour dégager le coin navigation pour celui ou ceux qui veillent)
On y dort sans avoir à plier légèrement les jambes tant que l'on fait moins de 1,75m. Je fais 1,80m et ça marche.

BATTERIES ET PILE A COMBUSTIBLE

J'ai monté une deuxième batterie a côté de la première dans le coffre de carré babord : c'est indispensable pour des croisières longues si on veut garantir un peu de confort à l'équipage et utiliser les outils de navigation (PC...)

Cette année j'ai fais l'investissement d'une pile à combustible, montée dans le coffre arrière dans un rayonnage à babord.

L'expérience de cet été m'a convaincu :
Allumée aux Sables d'Olonne en mode automatique le 7 Juillet, éteinte à Martigues le 22 Août, elle a consommé moins de 15 l de méthanol.
Je ne me suis jamais préoccupé de l'énergie du bord, alors que pendant le convoyage des Sables à Barcelone le PC a tourné quasiment 24h/24
La pile prévient quand il faut renouveller le méthanol et l'opération se fait sans extinction.
Certes l'investissement est de taille mais le jeu en vaut la chandelle.



10/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres