Trident 80 - Tamata

Trident 80 - Tamata

Quatre jours sous solent !

Dimanche 15 avril

 

En ce début de vacances de Pâques, le vent est de la partie ! Dimanche 15 avril, je navigue en solo de Pauillac à Port-Médoc où doit me rejoindre J.François, mon fidèle équipier. D'entrée de jeu, les conditions sont musclées avec pas moins de 25 à 28 noeuds de vent. Evidemment, le vent de secteur nord m'oblige à tirer des bords sur une distance d'une trentaine de milles. Le vent contre courant lève déjà devant Pauillac un clapot court désagréable. J'ai installé l'étai largable et hissé le solent. Avec un ris dans la GV le trident se comporte bien, il remonte au vent sans rechigner. Au bout d'une heure ou deux, le clapot est considérablement formé, les vagues sont courtes et très abruptes. Les crêtes cassent et déferlent mais sans danger. Le bateau tape beaucoup, c'est vraiment désagréable et éreintant. Le vent se renforce et monte d'un cran, j'ai entre 30 et 35 noeuds à l'anémomètre avec des rafales à 38 et même parfois 40. J'ai presque envie de faire demi tour car les conditions sont vraiment fatigantes pour le bateau et pour le bonhomme. Le bateau est visiblement surtoilé, je décide donc de prendre le deuxième ris. Ca va mieux, le trident est bien équilibré, je marche à 5 noeuds en vitesse surface et à 7 noeuds sur le fond. C'est pas si mal pour une remontée au près à F6 et rafales à 7/8 dans un gros clapot. J'avais oublié de bien fixer la table du carré, elle tombe avec fracas. Je confie le bateau au pilote et je descends fixer comme je peux la table. Les charnières sont explosées. Les fixations d'un des cagnards cèdent, rien de grave, on verra ça au port. Plus embêtant, j'ai le feu de mât qui est tombé sur le côté, la fixation a dû céder. Dans un virement de bord, une des garcettes de ris du solent s'est entortillée dans le bas étai devant le mât. Impossible de défaire le noeud en tirant seulement sur l'écoute. Zut, il me faut aller régler le problème. Pas de demi mesure, j'attrape mon couteau accroché en permanence dans la descente et je vais à l'avant. Je coupe la garcette pour libérer la voile. La luminosité est telle que j'aperçois longtemps avant les grues proches de Port-Médoc. C'est bon pour le moral. La vitesse  de 7 noeuds me fait penser que j'arriverai avant la nuit. Vers 21h j'arrive à Port-Médoc, épuisé mais satisfait de cette nav musclée.

 

Lundi 16 avril

 

J. François a rejoint le bord. Nous décidons de partir naviguer sans tarder. Le vent est toujours de la partie, F5/6 avec rafales à 7. Nous naviguons au largue jusqu'à Talmont. Par prudence on ne s'éloigne pas trop du port car nous savons qu'il faudra revenir au près serré dans un vent fort. L'éolienne ne tourne plus, le moyeu semble freiné. Il faudra élucider le problème. Problème électrique ? mécanique ? On verra plus tard. Le bateau marche bien sous solent et un ris dans la GV. Le solent est une voile de brise bien adaptée à ces conditions météo.

 

Mardi et mercredi

 

Nous décidons de ne pas sortir car les conditions sont vraiment exécrables.

 

Jeudi 19 avril

 

Le grand ventilateur est toujours sur la position "on". La météo prévoit F6 sur la zone. Le ciel présente quelques belles éclaircies. C'est suffisant pour nous décider à sortir. L'anémo indique 27/28 noeuds. Le vent est régulier, sans rafales. Le vent se renforce dans l'après-midi, nous obligeant à prendre le deuxième ris dans la GV. L'anémo indique 30/32 noeuds réguliers. Le bateau est parfaitement équilibré sous solent et GV à deux ris. C'est un plaisir de naviguer à la voile dans ces conditions d'autant que le clapot n'est pas trop pénible. Visiblement, il n'y a qu'un voilier sur le plan d'eau, le nôtre !

 

 

Vendredi 20 avril

 

Nous quittons Port-Médoc dans l'après-midi pour rejoindre Pauillac. La nav se fait par un vent de travers soufflant F5/6 avec rafales à 7. Le speedo ne descend pas en dessous de 9 noeuds sur le fond avec des pointes à 11,5 noeuds. Nous mettrons un peu moins de 3 heures pour faire le trajet soit une moyenne de plus de 9 noeuds !

 



21/04/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres